L’AVIS DU LIBRAIRE

 

L'un des très importants recueils d'Eluard, en grand papier, et d'illustre provenance

ÉLUARD (Paul)

Capitale de la douleur

Paris, Nouvelle Revue Française, 1926

21,7 x 16,8 cm, broché, couverture imprimée, 151 pp., 1 f. n. ch.

Édition originale collective contenant de nombreux poèmes inédits.

Un des 109 exemplaires numérotés réimposés in-4 Tellière, sur papier vergé Lafuma-Navarre (premier papier), le nôtre nominatif imprimé pour Maurice Heine.

Couverture jaunie, bon exemplaire cependant.

Belle provenance, pour ce livre capital de Paul Éluard.

Né fort riche, Maurice Heine (1884-1949), suivit des études de médecine, profession qu'il n'exercera pas, préférant donner des articles à des revues scientifiques et théoriser sur la psychopathologie sexuelle.

Engagé politiquement, il rejoignit le parti Socialiste, on lui doit la motion ultra-gauchiste (Heine/Leroy) au Congrès de Tours de 1920 qui mena à la création du parti communiste français; quatre années plus tard, lors de son exclusion du Parti Communiste il vida dans le plafond le chargeur de son revolver.

Il collaborera à plusieurs revues littéraires, notamment La Nouvelle Revue Française, Minotaure, Hippocrate, participera aux publications surréalistes et fut co-fondateur, aux côtés de Georges Bataille, du groupe Contre-Attaque.

C'est aussi, et surtout, le redécouvreur et l'éditeur de l'oeuvre du marquis de Sade.

1 350 €