POE (Edgar)

Nouvelles choisies

Le Scarabée d'or - L'Aéronaute hollandais

Paris, Hachette,  coll. "Bibliothèque des Chemins de Fer", 1853

16,8 x 10,5 cm, demi-veau bleu nuit serti d'un filet doré, dos à nerfs, pièces d'auteur et de titre rouge frappées or, fleurons dorés, couv. non cons. (reliure de l'époque), 3 ff. n. ch. (blanc, faux-titre, titre), V pp. (préface), 148 pp.

Edition originale en volume de la première traduction en français d'une oeuvre d'Edgar Allan Poe (1809-1849).

Deux tampons du Ministère de la Police Générale en page de titre, l'un en rouge l'autre en bleu.

Menus frottements à la reliure.

Exemplaire de Gérard Bauër (1888 - 1967), écrivain, membre de l'académie Goncourt et petit fils naturel d'Alexandre Dumas, avec des notes autographes successives, toutes signées, rédigées à l'encre bleue et au crayon rouge sur le premier feuillet blanc relatives à la découverte de l'oeuvre d'Edgar Poe par Charles Baudelaire :

« C'est probablement cette traduction qui inspira à Baudelaire l'idée d'entreprendre la sienne laquelle parut trois années plus tard en 1856. Gérard Bauer. »

« Supposition inexacte car j'ai une lettre de lui (1851) où il réclame à Londres les oeuvres de Poe avec "notice". GB »

« La révélation de Poe à Baudelaire se produisit le 27 janvier 1847 jour où il lut dans "La Démocratie Pacifique", la traduction du Chat Noir par Mme Victor Meunier, née Isabella Hack. Ce petit livre est la première traduction publiée en volume. Elle est due à Alphonse Borghers. 1952 G.B. ».

La traduction est effectivement de M. Borghers, pseudonyme d'Amédée Pichot, directeur de la Revue Britannique. La traduction du Scarabée d'or parut dans cette même revue en 1845 (Cinquième série, tome trentième).

La préface au présent recueil constitue la première présentation au public français d'Edgar Poe en parfait Poète Maudit. L'Aéronaute hollandais est aujourd'hui connu sous le titre d'Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaal ; il s'agit d'un voyage à la Lune en ballon.

La traduction de ces deux nouvelles par Baudelaire ne paraîtra qu'en 1956 dans Histoires Extraordinaires édité par Michel Levy.

750 €