GIONO (Jean)

Un roi sans divertissement

Paris, La Table ronde, Coll. "Le Choix", 1947

In-12 (19,4 x 14,2 cm), broché, couverture vert d'eau rempliée imprimée en vert et noir, 285 pp., 1 f. n. ch.

Edition originale de ce roman qui fut interdit à la vente, Giono étant alors inscrit sur la liste noire du Comité National des écrivains, organe de la Résistance.

Un des 115 ex. num. imprimés sur vélin pur fil Johannot (premier papier, avant 750 ex. sur vélin crèvecoeur et 1950 ex. sur alfa Navarre), celui-ci un des 15 ex. hors-commerce.

Portrait frontispice de l'auteur par Lucien Jacques gravé sur bois par Gilbert Poilliot.

Très bel exemplaire, pâles rousseurs sur les gardes, parfait par ailleurs.

Un roi sans divertissement est le premier roman de la série dite des "Chroniques". Thème banal, genre de sujet souvent traité. Mais la manière dont sont présentés les personnages et le doigté avec lequel le récit est conduit rendent un son unique.

Ce beau roman sombre marque l'installation de Giono dans une nouvelle période, avec ses études de caractères hors du commun et sa psychologie imaginaire, avec ses ellipses et sa concentration, et surtout avec un sens, nouveau chez lui, du mal qui est ancré en l'homme.

"Après ma prison de 1944, j'ai écrit Un roi sans divertissement : vous y trouverez des pensées auxquelles je me suis livré pendant cette expérience".

En 1947, lorsque paraît Un roi sans divertissement en tirage limité, Pierre de Boisdeffre affirme que "cette nouvelle manière quasi-stendhalienne vient de donner naissance à un chef-d'oeuvre".

1 200 €