L’AVIS DU LIBRAIRE

 

Exemplaire en grand papier du grand recueil de poésie macabre de Rollinat

ROLLINAT (Maurice)

Les Névroses

Les Ames - Les Luxures - Les Refuges - Les Spectres - Les Ténèbres

Paris, G. Charpentier éditeur, 1883

In-18, demi-chagrin rouge à coins bordés d'un double filet doré, dos fleuronné à cinq nerfs soulignés de filets dorés, tête rouge, couverture non conservée (reliure de l'époque), VIII pp. (faux-titre, portrait frontispice de l'auteur à l'eau-forte par F. Desmoulin, titre avec une épigraphe empruntée à Job, « Memento quia pulvis es »), 399 pp.

Edition originale.

Un des 10 exemplaires sur papier du Japon (portant le n°5).

Vicaire ne fait pas mention d'un tirage sur Japon et indique que le tirage en grand papier serait composé de 10 ex. sur Chine suivi de 50 ex. sur Hollande.

N'ayant trouvé aucune trace d'exemplaires sur Chine, nous sommes enclins à penser que le tirage de tête des Névroses fut imprimé sur Japon et non sur Chine.

Bel exemplaire en reliure strictement de l’époque.

Provenance : Bibliothèque du collectionneur berrichon Joseph Thibault (1880-1980), ex-libris gravé par Fernand Maillaud (1862-1948), artiste également berrichon proche du groupe post-impressionniste et symboliste formé autour de Paul Gauguin.

Dans Les Névroses - principal recueil poétique de l'auteur, comportant nombre de pièces décadentes, étranges, fantastiques et macabres - le diable est omniprésent et omnipotent... ainsi que les amis de l'auteur : Léon Bloy, Georges Lorin, Barbey d'Aurevilly, Robert Caze, André Gill, Léon Cladel. Si Verlaine doutait de la sincérité des vers de Rollinat le qualifiant de "sous-Baudelaire", Barbey d'Aurevilly voyait en lui un "Diable d'acier", pouvant "être supérieur à Baudelaire par la sincérité et la profondeur de son diabolisme".

Les diverses facettes de la complexe personnalité de Maurice Rollinat se reflètent au fil des pages des Névroses : ses sentiments dans « La Conscience » (p. 6), sa sensualité exacerbée dans « Le Succube » (p. 66), la nature qui est un baume pour son cœur déchiré dans « Les Fils de la Vierge » (p. 151), le fantastique dans « Le Maniaque » (p. 299) et le macabre dans « Mademoiselle Squelette » (p. 259).

Vicaire VI-1179

7 500 €