GAVET (Daniel) & BOUCHER (Philippe)

Jakare-Ouassou, ou les Tupinambas

Chronique brésilienne

Paris, Thimotée Dehay, Libraire, 1830

In-8 (20,3 x 13 cm), demi-chagrin noir, dos à nerfs plats, caissons ornés d'un triple encadrement doré, titre et auteurs dorés, papier chagriné noir sur les plats (reliure de l'époque), 446 pp.

Rare édition originale de la première oeuvre littéraire ayant pour thème les indiens brésiliens.

Bel exemplaire en reliure de l'époque.

Infimes frottements sur les coupes et coins, pâles rousseurs éparses.

Selon Rubens Borba de Moraes, auteur de la Bibliographia brasiliana, Jakare-Ouassou, ou les Tupinambas est l'une des plus importantes oeuvres franco-brésilienne de la période pré-romantique.

Daniel Gavet, né à Paris, a vécu au Brésil puis en Uruguay de 1818 à 1825.

"A l'exemple de presque toutes les tribus brésiliennes, les Tupinambas se percent la lèvre inférieure (et quelquefois les oreilles); ils introduisent ordinairement dans cette ouverture une coquille, une pierre ou simplement un morceau de bois rond. Le Tupinambas, dont le nom signifie brave, se dit le fils de Tupan, ou du tonnerre; il reconnaît deux principes, celui du bien, un Grand-Esprit, auquel il ne rend aucune espèce de culte, et les Anhangas ou génies du mal, qui balancent le pouvoir du Grand-Esprit..." (cf. p. 23 et 24).

800 €