ARAGON (Louis)

Une vague de rêves

Paris, Hors commerce, 1924

In-4 (23,5 x 18,8 cm), demi-maroquin tête de nègre à bandes, dos lisse tiré or à la chinoise, tête dorée, couverture et dos conservés (reliure signée de J.-P. Miguet), 38 pp., 1 f. n. ch.

Édition originale (pas de grand papier).

Envoi autographe signé de l'auteur : "A Jacques Tillieu / quarante-quatre ans / plus tard / Aragon".

Cet essai précède de peu le Manifeste du surréalisme d’André Breton. Il se clôt par l'appel emblématique : "Qui est là ? Ah très bien : faites entrer l'infini".

Constitué par le tirage à part de ce texte fondateur du surréalisme, tiré du n°2 de la revue Commerce, paru à l'automne 1924.

Texte liminaire de Ben Johnson [Jonson], extrait de Volpone.

Bel exemplaire, joliment relié par J.-P Miguet.

Éminent physicien, Jacques Tillieu (1924 - 2011) développa le laboratoire de Physique Théorique de la Faculté des Sciences de Lille où il fit toute sa carrière.

Amateur d'art et bibliophile, il assembla, en marge de son activité scientifique, une bibliothèque constituée des textes majeurs du surréalisme en tirage de tête.

C'est cette passion pour la bibliophilie et le surréalisme, alliée à son engagement politique - membre du PSU, il prit part aux évènements de mai 1968 - qui le firent rencontrer Louis Aragon.

C'est d'ailleurs en 1968, qu'Aragon lui dédicaça cet exemplaire d'Une vague de rêves.

1 000 €