EISNER (H. Lotte)

L'Ecran démoniaque

Panorama du film allemand. Influence de Max Reinhardt et de l'Expressionnisme.

Paris, Editions André Bonne, Collection "Encyclopédie du cinéma", 1952

In-12 (19 x 12 cm), broché, couverture imprimée, jaquette illustrée, 186 pp., 2 ff. n. ch., 6 ff. d'illustrations en noir sur papier couché

Edition originale (pas de grand papier).

Envoi autographe signé : "A Monsieur / Robert Pilati / en bien sympathique / hommage / Lotte H. Eisner".

Complet du prière d'insérer.

Légers frottements en bord de la jaquette, une tache brune au dos de la couverture, une mouillure claire dans l'angle inférieur des premiers feuillets.

Broché, non coupé, complet de la jaquette illustrée avec sur le premier plat Conrad Veidt, dans le rôle du somnambule, dans "Cabinet du Dr. Caligari" de Robert Wiene et sur le second plat G. Chmara dans le film "Raskolnikoff", également réalisé par Robert Wiene.

Critique de cinéma, Robert Pilati publia de nombreuses chroniques de films notamment dans l'hebdomadaire L'Écran français à la fin des années 40s et au début des années 50s.

« Grâce à sa connaissance intime du film alleamnd ainsi que du théâtre et de la littérature allemande, Lotte H. Eisner a réussi à évoquer d'une manière saisissante l'atmosphère extraordinaire d'un monde hanté de fantômes que fut celui du cinéma allemand depuis sa création jusqu'à ses dernières productions. Les deux influences principales subies par le cinéma allemand du temps du muet : celle de Max Reinhardt, et celle de l'expressionnisme, sont dans le livre de Lotte H. Eisner admirablement dégagées... ».

150 €