L’AVIS DU LIBRAIRE

 

L'un des chefs-d'oeuvre de Pierre Reverdy - avec La Lucarne ovale, publiée en 1916 - et l'un des plus beaux livres de poésie du XXe siècle

REVERDY (Pierre)

Les Ardoises du toit

Paris, Imprimerie Paul Birault, 1918

In-8 (19,8 x 14,5 cm), broché, couverture grise avec titre, auteur, lieu et date imprimée sur le premier plat, non paginé, 54 ff. n. ch.

Édition originale.

Un des 90 ex. sur simili Hollande, seul tirage après 5 vieux Japon et 5 Hollande van Gelder.

Formidable envoi poétique signé de l'auteur : ''Mon toit c'est moi / Si je suis un peu dans / ce livre / qui est à vous / et que je signe / pour tout ce qu'on n'y / trouve pas et qui se / lit entre les lignes. / Cher Mario Nissim / je m‘arrête juste à la rim / Pierre Reverdy.''

Illustré de deux dessins originaux de Georges Braque, reproduits hors texte.

Exemplaire, broché, en excellent état, tel que paru.

Peintre surréaliste né en Grèce en 1907, Mario Nissim vint s'installer à Paris dans les années 1920s. Il s'inscrit en 1930 chez André Lhote qu'il quitte pour l'atelier de Fernand Léger. Il côtoie de nombreux poètes dont Breton, Éluard, Prévert, Soupault, Reverdy, etc.. Il signera en 1936 le « Manifeste dimentioniste » et occupera le poste de secrétaire-général de la revue « N+1 ».

É.-A. Hubert, Bibliographie des écrits de Pierre Reverdy, n°44

3 500 €