L’AVIS DU LIBRAIRE

 

Font d'une pierre deux coups, deux pierres d'un Couffon

NERUDA (Pablo)

Las Piedras de Chile & Les Pierres du ciel. Les Pierres du Chili

Buenos Aires, Losada, 1961 & Paris, Gallimard, Coll. du Monde entier, 1972

In-8 (23,8 x 19,8 cm), cartonnage éditeur, jaquette illustrée, 132 pp., 1 f. n. ch. (Las Piedras de Chile) & In-12(20,5 x 14,1 cm), broché, couverture blanche à rabats imprimée en rouge et noir, 111 pp., 2 ff. n. ch. (Les Pierres du ciel. Les Pierres du Chili)

Édition définitive de Las Piedras de Chile illustrée de photographies d'Antonio Quintana.

Envoi autographe signé de l'auteur à l'encre verte : "Pedradas / para C. C. [Claude Couffon] / mi amigo / P. N. / Paris 1971". [Pierres / pour C. C. / mon ami...].

Edition originale française pour Les Pierres du ciel. Les Pierres du Chili.

Exemplaire du SP (pas de grand papier). Poèmes traduits de l'espagnol par Claude Couffon.

Important envoi autographe signé  de l'auteur à son traducteur : "A Claude / mi viejo amigo / Pablo Neruda / Paris 1972".

Quelques petits accrocs à la jaquette de Las Piedras de Chile.

Écrivain, critique littéraire et traducteur, Claude Couffon (1926-2013) fut un grand spécialiste de la littérature hispanique. Il contribua à la reconnaissance en France de nombreux écrivains espagnols et latino-américains, dont Julio Cortázar, Ernesto Sábato, Carlos Fuentes, Juan Rulfo, Mario Vargas Llosa, Gabriel García Márquez, etc.

« Poursuivant l'inventaire poétique du monde entrepris avec les Odes élémentaires, Pablo Neruda chante aujourd'hui les pierres précieuses. Mais la célébration lyrique impose au poète une interrogation : Quels secrets se cachent derrière la beauté de l'agate, du rubis, de l'émeraude, de la topaze, de l'améthyste, de la turquoise, ou derrière celle, plus simple, de la calcédoine ? C'est à cette quête, et par là même à une méditation sur la vie, la mort, la durée, l'éternité, la solitude, que se livre Pablo Neruda dans Les Pierres du ciel.

Mais auprès des pierres précieuses il y a les autres pierres, ces roches qui parsèment la Cordillère des Andes et l'immense littoral chilien, notamment la côte sauvage de l'Ile-Noire, où se dresse la maison de Neruda. Avec leurs formes suggestives - qu'elles soient lion, bison, tortue, harpe ou navire - elles offrent à qui les contemple l'image fascinante de "leur mystèrieuse matière ultra-terreste, indépendante et éternelle". Déchiffrer leurs hiéroglyphes est un acte poétique auquel Pablo Neruda, dans Les Pierres du Chili, donne une dimension primordiale » (Claude Couffon, présentation de l'édition française de Les Pierres du ciel. Les Pierres du Chili).

1 200 €