L’AVIS DU LIBRAIRE

 

Recueil de 122 dessins originaux signés

[CARICATURE] O'BRY

122 dessins originaux pour Le 13e cuirassiers de Théo-Critt

s.d. [1882]

In-8 (18,5 x 14 cm), reliure en plein cuir brun à l'imitation de la peau de serpent, arabesque dorée sur les plats, dos à nerfs portant le titre doré « Dessins de O'Bry », tête dorée (reliure signée René Kieffer), dessins contrecollés sur 56 feuillets, pour bon nombre ajourés, montés sur onglets

Recueil de 122 dessins originaux à l'encre de Chine et à la plume, d'une grande finesse, de l'illustrateur et caricaturiste O'Bry, qui collabora notamment avec Robida.

De formats variés - de la pleine page à la vignette - ils portent tous la signature de l'artiste au recto (O'Bry ou O'B), et au verso des instructions pour la gravure (notamment pour les réductions de format).

Contrecollés sur des feuillets de papier fort, montés sur onglets, ajourés afin que le verso de chaque dessin soit visible.

Le premier en couleurs représentant une lorette fait office de carte de visite donnant l'adresse de l'artiste.

Les autres semblent avoir été faits pour illustrer Le 13e cuirassiers de Théo-Critt, paru en 1882 chez Ollendorff.

On y trouve tour à tour des cuirassiers en costume, des scènes galantes, des lorettes, des diablotins croqués avec humour et talent.

Bien établi par René Kieffer.

Illustrateur et caricaturiste, O'Bry contribua notamment au journal satirique Le Grelot et au supplément illustré du Journal pour tous.

Il a illustré plusieurs romans militaires publiés chez Ollendorff, notamment "Culottes rouges" d'Alphonse de Launay et "Nos farces à Saumur" et "Le 13e cuirassiers" de Théo-Critt, pseudonyme de Théodore Cahu, ancien militaire et activiste boulangiste reconverti en écrivain satirique.

Si l'on en croit la critique lue dans la revue Le Livre d'Octave Uzanne, O'Bry aurait relevé de son crayon "Le 13e cuirassiers", ouvrage que l'on parcourt avec plaisir « grâce aux dessins variés dont O'Bry a égayé le texte. Minois fripons, jupes fripées, croquis et binettes de cuirassiers à pied ou à cheval, galants rendez-vous qui se terminent d'une façon grotesque, il y a de tout un peu, et la bonne humeur y rit sans malice d'un bout à l'autre. ».

2 300 €