L’AVIS DU LIBRAIRE

 

Exemplaire unique enluminé de 32 dessins surréalistes originaux de Roger Brielle

REVERDY (Pierre), PICASSO (Pablo) & BRIELLE (Roger)

Cravates de chanvre

Paris, Edition Nord-Sud, 1922

In-8 (23,5 x 16,8 cm), broché, couverture imprimée en rouge et noir, non paginé, 22 ff. n. ch.

Edition originale.

Un des 90 exemplaires numérotés illustrés d'une eau-forte originale de Picasso en frontispice (après 15 Japon et 15 Hollande, ceux-ci comprenant 2 eaux fortes supplémentaires), portant le n°65, justifié à l’encre par Pierre Reverdy.

Enluminé de 32 dessins originaux en noir et en couleurs, authentifiés par Roger Passeron (note au crayon en page de titre), le premier à pleine page les suivants dans le texte, réalisés à l'encre et aux pastels par Roger Brielle.

Envoi autographe signé à l’encre à pleine page de Pierre Reverdy : "A Roger Brielle / ce papier / assoiffé qui / serait si bien / de blancheur / toute nue - avec / mes très amicaux / sentiments / P. R.".

Provenance : Roger Brielle (envoi et dessins), Roger Passeron (tampon humide au verso de la gravure de Picasso)

Peintre et critique d'art, Roger Brielle (1899-1960) commence à peindre dans les années 30. C'est à cette période qu'il se lie d'amitié avec Paul Eluard, Max Jacob, René Char et Pierre Reverdy. Il illustrera pour ce dernier Sources du vent en 1946. En 1947, il rencontre André Breton qui l'invite à participer à la grande exposition surréaliste de la galerie Maeght. C'est le début de leur amitié. Roger Brielle se joindra à d'autres expositions du groupe à Paris, Prague, Bruxelles ou Rio de Janeiro. Il s'éloignera ensuite des surréalistes choisissant d'explorer l'abstraction poétique.

Fils d'un marchand d'estampes, Roger Passeron voua une passion pour la gravure qui l'amena à réunir une collection importante sur le sujet. Il est l'auteur de nombreux ouvrages relatifs à André Masson, Dunoyer de Segonzac, Antoni Clavé, Mario Avati, Cathelin, la gravure impressionniste, etc. C'est dans les années 50, au début de sa carrière professionnelle d'ingénieur aéronautique aux Usines Air-Equipement à Blois, qu'il fit la connaissance de Roger Brielle établi dans cette ville depuis 1924.

6 000 €