L’AVIS DU LIBRAIRE

 

En reliure d'époque établie pour Gabriel Hanotaux par Victor Champs

MONTESQUIOU (Robert, de)

Les Hortensias bleus

Paris, Eugène Fasquelle, Bibliothèque-Charpentier, 1896

In-12 (18,2 x 11,8 cm), demi-maroquin bleu à coins sertis d'un filet doré à la Bradel, dos lisse titré or, devise frappée or sur le premier plat, couverture et dos conservées (reliure signée de Victor Champs) 2 ff. n. ch. (faux-titre, titre), 419 pp.

Edition originale.

Exemplaire du tirage courant (après 15 ex. sur Hollande).

Envoi autographe signé de l'auteur : "A / Monsieur / Hanotaux / respectueux / et admiratif / hommage / Robert de Montesquiou".

Report de l'envoi, du plus bel effet, au verso de la belle couverture illustrée par Paul Helleu.

Établi à l'époque par Victor Champs, en demi-maroquin bleu - comme il se doit - pour Gabriel Hanotaux.

Menus frottements, dos passé.

Provenance : Gabriel Hanotaux (envoi, devise frappée or sur le premier plat, ex-libris encollé sur le premier contreplat)

Diplomate et homme politique, Gabriel Hanotaux (1853-1944) était ministre des Affaires étrangères au moment de la publication des Hortensias bleus. Il s'opposera, sans succès, en octobre 1894 aux poursuites contre le capitaine Dreyfus. Il comptait parmi ses amis nombre de personnalités du monde des lettres et des arts dont Barbey d'Aurevilly, Paul Bourget, Léon Bloy et Sarah Bernhardt.

Il est à partir de 1898 un hôte assidu du salon littéraire et politique de Madame Arman de Caillavet, égérie d'Anatole France, que fréquenteront également Robert de Montesquiou et Marcel Proust.

Gabriel Hanotaux serait l'une des sources d'inspiration de Marcel Proust pour le personnage du Marquis de Norpois dans A la Recherche du temps perdu.

Auteur de nombreux ouvrages historiques, il est élu à l'Académie française le 1er avril 1897.

680 €