ROA BASTOS (Augusto)

Le Feu et la Lèpre [Hijo de hombre]

Paris, Gallimard, Collection "La Croix du Sud", 1968

21,3 x 14,5 cm, broché, couverture jaune imprimée en vert et noir, 312 pp., 4 ff. n. ch.

Édition originale française.

Un des 27 ex. numérotés imprimés sur vélin pur fil Lafuma-Navarre (seul grand papier), celui-ci portant le n° 18.

Traduit de l'espagnol par J.-F. Reille.

Broché, non coupé, tel que paru, en parfait état.

Première œuvre majeure de l'écrivain paraguayen Augusto Roa Bastos (1917-2005), Le Feu et la Lèpre, réunit huit contes, interconnectés, se déroulant durant la guerre du Chaco (1932-1935) opposant le Paraguay à la Bolivie, conflit auquel l'auteur prit part, alors qu'il était encore adolescent, en tant qu'infirmier volontaire.

Y sont présents les principaux éléments caractéristiques de l'écriture roabastienne : le guarani (langue indigène paraguayenne), le bilinguisme, le métissage, la dualité, l'écriture versus l'oralité, la lecto-écriture, la transtextualité, l'histoire paraguayenne revisitée et la lutte par le verbe contre la dictature, la poétique des variations, la poétique de l'absence.

300 €