L’AVIS DU LIBRAIRE

 

Exemplaire de tête, avec suite sur Chine, admirablement établi en reliure à décor par Madeleine Gras

LAURENS (Henri) & LUCIEN DE SAMOSATE

Dialogues

Paris, Tériade, 1951

In-folio (38 x 28 cm), plein maroquin brun, décor sur chaque plat composé d'une mosaïque de pièces géométriques de maroquin bleu, vert, ocre, et rose en encadrement, ornée de filets dorés horizontaux et d'un filet chantourné doré, dos lisse avec auteur, titre et illustrateur dorés, orné de même, doublure de daim marron sous encadrement de maroquin brun avec dans les angles, coins en maroquin bleu, vert, ocre, et rose, garde de même daim marron, tranches dorées sur témoins, non rogné, couverture et dos conservés, chemise en demi-maroquin brun à léger recouvrement, étui bordé (reliure signée de Madeleine Gras), 152 pp., 4 ff. n. ch., 24 planches hors-texte hors pagination, couverture de la suite, suite de 35 planches

Édition illustrée de 33 compositions originales en couleurs de Henri Laurens, gravées sur bois par Théo Schmied : 24 à pleine page, une en couverture, 4 lettrines et 4 culs-de-lampe ainsi que de 2 planches de table des gravures.

Les bois ont été rayés après tirage.

Tirage limité à 250 exemplaires sur vergé d'Arches et 25 hors-commerce, tirés sur les presses à bras de Théo Schmied, tous signés par l'artiste au colophon.

Un des 40 premiers exemplaires numérotés, les seuls à comporter une suite de toutes les gravures, imprimée sur Chine, soit 35 planches au total, celui-ci portant le n° 25.

Cette suite de compositions en couleurs à la manière du collage constitue une des illustrations les plus complètes et les plus importantes de l'artiste.

Magnifique reliure à décor de Madeleine Gras, parfaitement conservée, dont les lignes et les tonalités sont inspirées des gravures de Henri Laurens.

Troisième ouvrage né de la collaboration entre Henri Laurens (1885-1954) et Tériade (1897-1983), ce recueil rassemble quatre textes de Lucien de Samosate : Dialogues des Dieux, Dialogues marins, Dialogues des morts et Dialogues des courtisanes.

10 000 €